Faire ses macérât huileux

Dernière mise à jour : sept. 15

Tellement simple à réaliser, et la base de nombreux remèdes, faire ses propres macérât huileux est une partie agréable pour un(e) jeune druide(sse)




Choisir son huile végétale de base

L'idéal est de choisir une huile végétale sans odeur et qui ne rancit pas.

Une huile d'olive 1ère pression bio sera ma favorite pour sa conservation.

Selon l'objectif du macérât, vous pouvez parfaitement utiliser une autre huile végétale.

Huile d'amande douce

Huile de tournesol

Huile de jojoba

Huile d'argan

Huile d'abricot

Huile de d'avocat

Huile de macadamia

Huile de sésame.....

Il en existe de multiples avec chacune leurs spécificités. (Voir article sur les huiles végétales)

Donc si vous avez un objectif précis d'utilisation pour votre macérât, le choix de l'huile de base peut être faite pour potentialiser votre résultat.


Choisir sa méthode de conception

MACÉRATION SOLAIRE

Il suffit de placer sa plante, ses fleurs, dans un bocal, de les couvrir d'huile végétal et de placer le bocal 3 semaines au soleil puis de filtrer et conserver dans un flacon ambré.


MACÉRÂT CHAUFFÉ

On met à plante et l'huile végétal dans une casserole qu'on va porter à ébullition.

Plus rapide, on risque néanmoins de perdre les principes actifs de la plante.


Dans les deux cas il est conseillé d'utiliser des plantes sechesou si cueillis fraîche, s'assurer qu'elle soit bien sec, ne présentant pas de reste d'eau que ce soit au lavage ou de la rosée afin d'éviter les moisissures.

23 vues1 commentaire